[creation site internet] [logiciel creation site] [creation site web] [actions entreprises projets]
[réalisations]
[evenements manifestations]
[evenements manifestations]
[evenements manifestations]
[venir à magny]
[visite virtuelle]
[organisation des visites]
[organisation des visites]
[liens utiles]


La « Madeleine repentante » fait le tour de France


La « Madeleine repentante » est le tableau de Jean-Baptiste Santerre, peintre du Roi, né à Magny en 1651*, qui orne l'église de Magny-en-Vexin depuis 1876 (dépôt du musée du Louvre). Il a été décroché le 25 octobre pour une exposition : « Marie-Madeleine, la Passion révélée ».

Cette exposition est allée au Monastère Royal de Brou (Bourg-en-Bresse) d'octobre 2016 à février 2017, puis au musée des Beaux-Arts de Carcassonne de février à mai. Elle sera enfin au musée de la Chartreuse de Douai de juin à septembre.

On peut y admirer de nombreux chefs-d'œuvre (peintures, sculptures, dessins, manuscrits), du Moyen-âge à l'époque contemporaine, de Dürer à Rodin, par exemple.

La représentation de Marie-Madeleine est en partie « fabriquée ». C'est le Pape Grégoire-le-Grand qui, le premier, a assimilé plusieurs femmes de l'Évangile dans une homélie restée célèbre. Le personnage de Marie-Madeleine est à la fois la pécheresse qui oint de parfum les pieds de Jésus, Marie sœur de Marthe et de Lazare, et Marie de Magdala qui accompagnera Jésus pendant sa Passion et sera la première le matin de Pâques à découvrir le tombeau vide.

Cette position a été abandonnée par l'Église catholique après Vatican II.

De là une iconographie ambivalente, Marie-Madeleine devenant une figure emblématique dans les arts, à la fois pécheresse et pénitente, femme aimant les plaisirs ou y renonçant. Ce que les artistes ont fait des représentations de la sainte ne correspond donc pas à la Vérité de l'Évangile.

Louis XIV avait accroché la « Madeleine repentante » de Jean-Baptiste Santerre dans son Cabinet des Tableaux à Versailles.


graphicSur ce tableau, Marie-Madeleine en pleurs, les cheveux gris dénoués, a abandonné ses bijoux devant la tête de mort de la vanité pour bien montrer sa repentance. Le peintre souligne cependant le souvenir de sa vie passée par le décolleté de sa tenue un peu légère.

Il est prévu que la « Madeleine Repentante » revienne à Magny après ce long voyage et reprenne sa place dans la chapelle du Sacré-Cœur, début octobre 2017.




* Voir la monographie sur J.-B. Santerre par Claude Lesné (Éditions du Valhermeil)

FL


Jeanne et Denise Lefrançoisfrançois

ont légué leurs biens immobiliers pour la restauration de l'église de Magny en Vexin



Jeanne et Denise Lefrançoisfrançois, succédant à leurs parents, ont accueilli les magnytois dans leur grand magasin de jardinage et de graineterie pendant de très longues années.


Denise est décédée en 2008 et Jeanne en 2015. Toutes deux avaient été des membres très actifs de l'A.S.M.V., ayant assuré de nombreuses permanences pour la visite de l'église et le secrétariat de l'Association.


Jeanne a voulu que tous leurs biens servent à la restauration de l'église et a fait son testament très précisément dans ce sens.

Sa succession réglée, acceptée par l'association diocésaine, la vente de sa maison et de ses biens immobiliers sont en cours de réalisation.


Grâce au legs de Mesdames Lefrançoisfrançois, la mise en œuvre des travaux de restauration peut donc être envisagée. Le toit de l'église est la grande urgence.


La Mairie avait reçu un exposé de la situation en avril 2016 ; la suite du rapport vient de nous parvenir un an après. Il était indispensable d'avoir d'abord le rapport du Cabinet Lablaude (architecte en chef des monuments historiques chargé de l'église de Magny) pour déposer les demandes de subvention, faire établir des devis par les entreprises agrées, etc.


L'église n'a pas bénéficié de campagnes de travaux significatives depuis plus de 60 ans et l'ampleur des tâches est telle qu'il faudra les étaler sur plusieurs années. Nous avons maintenant un panorama complet des restaurations à entreprendre avec les priorités.

En plus des subventions que la mairie doit pouvoir obtenir, il faudra envisager un appel au mécénat privé.


F.L

INFORMATIONS DIVERSES

A.S.    M.V.